AGIR POUR L'EMPLOI ET L'AUTONOMIE DES JEUNES

Contactez-nous : 0450513922 | info@mljba.fr

Photo : Notre histoire

Historique

La MLJBA a été créée en 1984 par la volonté des principales communes de l'Agglomération Annécienne (Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Seynod) et du Conseil Général de Haute-Savoie.

Elle participe au développement du partenariat local en s'impliquant efficacement dans les programmes nationaux, régionaux et locaux, des politiques d'insertion des jeunes.

Voici les moments-clés marquant les 30 ans de la MLJBA :

1981

L’insertion professionnelle et sociale des jeunes, rapport de Bertrand Schwartz demandé par Pierre Mauroy.

1982

Création de 850 PAIO et des 61 premières Missions Locales Jeunes.

1983

Création de la Délégation Interministérielle à l’Insertion des Jeunes (DIIJ).

1984

Opération "Nouvelles qualifications" : cette opération est une recherche-action de grande ampleur lancée par Bertrand Schwartz dans le champ de l’insertion professionnelle et sociale des jeunes. Elle se proposait de renouveler profondément les conceptions de la relation entre formation et emploi, particulièrement pour les jeunes les moins qualifiés.

27 janvier :
DECLARATION AU JOURNAL OFFICIEL DE LA CREATION DE LA MISSION LOCALE JEUNES DU BASSIN ANNECIEN.

1985

Rencontres nationales des 100 premières Missions Locales Jeunes à La Villette.

1986

Création de Stages d’Initiation à la Vie Professionnelle (SIVP), à temps partiel, d’une durée de six mois.

1987

Affirmation par le Premier ministre, Jacques Chirac, de l’efficacité du travail accompli par les Missions Locales Jeunes, lors de sa visite à la Mission Locale Jeunes de Troyes présidée par Robert Galley.

1989

La loi du 19 décembre 1989 favorisant le retour à l'emploi et la lutte contre l'exclusion professionnelle institue, auprès du Premier ministre, le Conseil National des Missions Locales (CNML).

Les Contrats Emploi Solidarité (CES) remplacent les TUC (ouverts aux jeunes de 16 à 21 ans révolus, destinés à satisfaire des besoins en matière d’action sociale, d’environnement, d’équipements collectifs, d’activités culturelles et sportives, d’amélioration de services...).

1990

Loi définissant le Crédit Formation Individualisé (CFI) et instituant un droit individuel à la qualification en tant que principe général du Code du travail.

Création du logiciel Parcours (développé au sein du réseau pour suivre le programme CFI.

Michel Rocard, Premier Ministre, crée le Conseil National des Missions Locales (CNML), et nomme Michel Berson, Président de la Mission Locale du Val d’Yerres - Val de Seine.

La charte des Missions Locales "Construire ensemble une place pour tous les jeunes" est adoptée. Cette charte définit les principes d’action sur lesquels s’engagent les partenaires dans toute Mission Locale :

  • une volonté de travailler ensemble sur un territoire
  • une intervention globale au service des jeunes un espace d’initiative et d’innovation
  • une démarche pour construire des politiques locales d’insertion

1992

Création du contrat PAQUE (Préparation Active à la Qualification) : l’objectif est de permettre aux jeunes de 16 à 25 ans d’avoir un accompagnement personnalisé dans la construction d’un projet professionnel partant de la découverte des métiers et du choix de l’un d’entre eux.

1993

Création de la Délégation Interministérielle à la Jeunesse (DIJ).

Michel GIRAUD, Ministre du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle nomme Robert Galley, Président du CNML.

1994

La MLJBA FÊTE SES 10 ANS D'EXISTENCE !

1995

Création de l’Union Régionale des Missions Locales (URML) Rhône-Alpes par les Présidents des Missions Locales pour :

  • regrouper et représenter l’ensemble des Missions Locales Jeunes
  • être une force de dialogue, de proposition, de négociation avec les partenaires régionaux
  • et promouvoir les actions menées par les Missions Locales

1997

Examen du projet de loi d’orientation relatif au renforcement de la cohésion sociale.

1998

Parution de la loi de lutte contre les exclusions. Le Conseil approuve les lignes directrices du programme TRACE.

1999

Une conférence nationale des Présidents de Missions Locales est organisée à Grenoble. Parmi les sujets à l’ordre du jour, la convention collective, la place du réseau dans les contrats de plan État-Région et une nouvelle charte des Missions Locales.

2000

Lors des Assises des Missions Locales, le Protocole 2000 est signé entre le Président du CNML, la Ministre de l’emploi et de la solidarité et Jean-Pierre Raffarin, Président de l’Association des régions de France, en présence de Lionel Jospin, Premier Ministre.
Ce nouveau pacte engage l’État et les collectivités territoriales sur les missions de service public du réseau.

2002

À l’occasion du 20ème anniversaire des Missions Locales, une rencontre nationale réunit à Grenoble, 800 participants dont 200 jeunes du programme TRACE.
Le décret du 24 décembre renforce le CNML : il comprend désormais des représentants des régions, des départements et des communes.
Un secrétariat général du Conseil National des Missions Locales est créé.

2003

Création de l’Union Nationale des Missions Locales (UNML). Pilotée par des élus locaux, elle a une double fonction :

  • représenter le réseau national
  • être le syndicat d’employeurs de la branche des Missions Locales

2004

Le Conseil, consulté par Laurent Hénart, secrétaire d’État à l’insertion professionnelle des jeunes, se prononce pour la suppression de l’article 11 du projet de loi relatif aux responsabilités locales.
Cet article prévoyait pour les Missions Locales et PAIO, le transfert de l’organisation, de l’animation et des financements de l’État vers les Régions.

Le Conseil propose des amendements au projet de loi de programmation de cohésion sociale. Il demande que les compétences d’intervention des Missions Locales dans la politique pour l’emploi des jeunes soient reconnues officiellement dans la nouvelle définition du Service Public de l’Emploi.

Afin d’assurer la cohérence de l’intervention publique, le Conseil se prononce pour le transfert des régions à l’État, de l’accompagnement vers l’emploi dans le cadre du Contrat d’Insertion dans la VIe Sociale (CIVIS).

2004

La MLJBA FÊTE SES 20 ANS D'EXISTENCE !

2005

Lors des 8 ème Rencontres Nationales du réseau des Missions Locales, le Protocole 2005 est signé en présence de :

  • l’UNML
  • Jean-Louis Borloo, Ministre de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale
  • l’Association des régions de France
  • l’Assemblée des départements de France
  • l’Association des maires de France
  • et Françoise De Veyrinas, Présidente du CNML

2006

La Mission Locale Jeunes du Bassin Annécien commence le Contrat d'Insertion dans la VIe Sociale (CIVIS).

2009

Nouveau Conseil National des Missions Locales, présidé par Bernard Perrut, est installé par Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’emploi.
Le Président de la République, Nicolas Sarkozy donne la priorité absolue aux 100 000 jeunes qui quittent l’école à 16 ans sans aucune perspective et fait des Missions Locales Jeunes le pivot de cet accompagnement.

Un nouveau rôle des Missions Locales est reconnu au sein du SPE avec la prescription de contrats aidés.

Les Missions Locales sont reconnues comme pouvant prescrire des contrats aidés, d’abord les CAE Passerelles, puis les CUI CAE et CUI CIE (CUI : Le Contrat Unique d’Insertion).

2010

Signature du Protocole 2010 des Missions Locales à l’occasion des 10 èmes Rencontres Nationales du réseau des Missions Locales.

2011

Dissolution de la Délégation Interministérielle à la Jeunesse.

Inscrites dans le code de l’éducation, les Missions Locales prennent en charge l’accompagnement des jeunes qui sortent prématurément de formation initiale.

Les partenaires sociaux leur confient l’accompagnement vers l’emploi de 20 000 jeunes décrocheurs dans le cadre de l’Accord National Interprofessionnel du 7 avril 2011.

2012

Création des premiers Emplois d'Avenir.

2014

Mikaël GARNIER-LAVALLEY est nommé délégué interministériel à la jeunesse par le Conseil des Ministres.
Le DIJ a "la responsabilité de veiller à la cohérence des actions des différents ministères dans la prise en compte et la concrétisation de la priorité à la jeunesse fixée par le Président de la République. Il est chargé, en outre, de la préparation du comité interministériel de la jeunesse, présidé par le Premier Ministre".

En Rhône-Alpes :

  • 48 Missions Locales constituent le réseau régional des Missions Locales (480 en France)
  • 1200 professionnels œuvrent au quotidien pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes (plus de 11 000 en France)
  • 12 500 jeunes sont accompagnés chaque année (1 200 000 en France)
  • 46 500 nouveaux jeunes sont accueillis chaque année (450 000 en France)

2014

La MLJBA FÊTE SES 30 ANS D'EXISTENCE !

2015

La Mission Locale Jeunes du Bassin Annécien commence l'expérimentation Garantie Jeunes.

2017

La Mission Locale Jeunes du Bassin Annécien commence le PACEA.

A voir aussi

Territoire
Lieux d'accueil
Historique
Organisation
Financements
Réseau des MLJ
Réseaux partenaires

Plan d'accès

Contactez-nous

 Logo MLJBA
23, avenue de Loverchy
ANNECY
74003 ANNECY CEDEX 03
TEL : 0450513922
FAX : 0450518985
MAIL : info@mljba.fr

Nos horaires d'ouverture

 
   
Lundi 13 h 30 à 17 h
Mardi 08 h 30 à 17 h
Mercredi 08 h 30 à 17 h
Jeudi 08 h 30 à 17 h
Vendredi 08 h 30 à 17 h

Rejoignez-nous

Logo Facebook  Logo Twitter  Logo Google+  Logo Instagram 

Consultez les offres d’emploi et de formation
Informez-vous sur les évènements à venir
Découvrez nos bons plans (sport, culture, loisirs, spectacles…)
Commentez, partagez et participez à nos publications...

 

© 2017 - MLJBA - Mission Locale Jeunes du Bassin Annécien - Association Loi 1901 - N° SIRET : 32970535400036 - Code APE : 8413Z - Plan du site -  Mentions légales

Recherche